Mon témoignage sur la Freespine.
 
Mon expérience sportive et une bonne connaissance de mon corps m'ont aidé à évaluer les avantages du Freespine.
J'ai couru quelques semi-marathons (21,097 km) et quelques marathons (42,195 km) que j'ai réussi à finir en 5 heures. Faire de longues courses peut provoquer un stress élevé sur le cartilage et les ligaments des articulations du genou, des pieds et du dos, car c'est une activité à fort impact. Je fais aussi des activités à faible impact en plein air, telles que des petites randonnées dans les réserves naturelles ou dans les régions montagneuses (les Pyrénées, les Alpes, les parcs nationaux des États-Unis et du Canada). En été, j'aime la natation et en hiver, j'aime faire de la raquette.  À la maison je fais du yoga et des exercices spécifiques pour le dos.
 
J'ai essayé le Freespine pour la première fois le 14 Octobre 2012.
Dans la salle d'exposition, il était difficile de supporter le poids de mon corps en utilisant seulement mes poignets dans les poignées; mon dos s'est courbé vers le bas parce que ma colonne vertébrale était sous tension et je n'avais pas fait ce genre d'exercices auparavant. Il y a quelques semaines, avant d'aller à la salle d'exposition, j'ai ressenti une hernie discale douloureuse et à ce moment-là, j'ai eu beaucoup de tension dans mon dos. Aussi, malgré mon passé sportif, je ne contrôlais pas ma lordose persistante, alors j'avais vraiment besoin d'un appareil de gym holistique comme le FreeSpine. L'image fascinante du guépard dans la publicité Freespine a attiré mon attention comme un modèle parfait pour mon dos la première fois que je l'ai vu.
 
Deux semaines plus tard, le Freespine est arrivé à mon domicile.
Quand j'effectue des exercices, j’ai vraiment l'impression de faire du ski de fond étant donné que je peux galoper à quatre pattes, sans risque de stress mécanique sur ma colonne vertébrale et mes articulations. Je peux tonifier mes bras flasques. Je marche plus droit et mon ventre est plus plat. Je sens que mes muscles internes sont plus forts après l'utilisation du Freespine. Maintenant, je peux même faire la posture du chien tête en bas au yoga (Adho Mukha Svanasana), sans difficulté et sans lever les talons du sol, parce que les muscles de la cheville aux fesses ont été étirés. Fait intéressant, le yoga est aussi inspiré par la nature et les animaux, comme les arbres, les lions, les chats, etc.  Avec le Freespine je peux travailler mes muscles internes par d'autres moyens, à tout moment; tout habillé, en pyjama ou en vêtements de sport. Enfin, le Freespine est silencieux lors de son utilisation, de sorte qu'il est facile et agréable à utiliser à tout moment sans déranger qui que ce soit.
 

FR